Nous sommes actuellement le sam. juin 25, 2022 12:23 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : 6e régiment de dragons
MessagePublié : jeu. juil. 16, 2020 15:29 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
Le 1er juin 1940, le 6e dragons tient des positions, sur un large secteur entre Hangest-sur-Somme et Saint-Pierre-à-Gouy. Face à lui se trouvent des éléments de la 7e Panzer-division de Rommel. Le 6e régiment de Dragons doit être relevé dans la nuit du 4 au 5 par un régiment de tirailleurs sénégalais, mais cette relève n'est pas terminée que, vers 3 heures du matin, l'attaque allemande se déclenche. Le régiment a reçu l'ordre de son colonel de « tenir sans esprit de repli, même encerclés ». Tous ses escadrons sont soumis au feu des mitrailleuses, puis aux chars et l'aviation ennemis. Il perd dans ce secteur 2 officiers tués, 3 blessés, 4 disparus et 25 hommes tués, 38 blessés et 13 disparus. C'est presque un quart de son effectif.
Le 5 au soir, les allemands passent la Somme sur les deux seuls ponts de chemin de fer qui n'ont pas été détruits par le génie. S'ensuivent alors une série de décrochages difficiles, d'actions retardatrices sur la Somme (Riencourt, Cavillon, Bougainville, Bussy)

===========================

Pour sa conduite héroïque, le 6e dragons reçoit dès le 2 septembre 1940 la citation suivante : « Le 5 juin 1940, engagé avec tous ses escadrons sous les ordres du colonel Jacottet, secondé par le chef d'escadrons de Labouchère tué au cours de l'action, a maintenu contre un ennemi très supérieur en nombre et malgré un violent bombardement tous les points d'appui qui lui étaient confiés. Résistant jusqu'à l'encerclement, n'a tenté de se dégager que sur ordre : a pu ramener une partie de son effectif. Du 9 au 11 juin, engagé avec ses derniers pelotons, a contenu pendant trente-six heures un ennemi très supérieur en nombre, lui a infligé de lourdes pertes et a combattu jusqu'à épuisement. A perdu à ce jour 2 officiers et 348 gradés et cavaliers. »

===========================

Morts pour la France du 6e régiment de dragons dans le département de la Somme

Alexandre Michel Raymond ALEXEIEVSKY
Mort pour la France le 6 juin 1940 Saint-Pierre-à-Gouy, (Somme)

Roger Marius BENARD
Mort pour la France le 5 juin 1940 Cavillon, (Somme)
Né le 13 mai 1917 à Bocasse (Le) (Seine-Maritime)
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1937
Mort pour la France
tué au combat

Edmond Joseph Marcel BERTHELOT
Mort pour la France le 5 juin 1940 (3km nord de Cavillon (Somme)
Né le 19 février 1916 à Cirières, Canton de Cerizay (Deux-Sèvres)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
au combat de la Somme

Marcel René CHARPENTIER
Mort pour la France le 5 juin 1940 Oissy, (Somme)
Né le 21 octobre 1914 à Boursault (Marne)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France

Paul Jean Marie Joseph CHATELLIER
Mort pour la France le 5 juin 1940 (Saint-Pierre-à-Gouy, Somme)
Né le 19 juillet 1914 à Plessé (Loire-Atlantique)
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1934
Mort pour la France

Fernand Gustave CHAUVEAU
Mort pour la France le 6 juin 1940 à Cavillon, (Somme)
Né le 4 juin 1918 à Oradour
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France

Georges Pierre Henri DE LABOUCHERE
Mort pour la France le 6 juin 1940 (Somme)
Né le 24 mai 1886
chef d'escadron
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1906
Mention : Mort pour la France
tué au combat

Armand Stéphane Jacques DE TRENQUALYE
Mort pour la France le 5 juin 1940 St Léger les Domart, (Somme)
Né le 19 mai 1915 à Paris
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
des suites de blessures

François Jean Louis Marie JAFFRELOT
Mort pour la France le 5 juin 1940 Saint-Pierre-à-Gouy, (Somme)
Né le 21 mai 1914 à Yffiniac (Côtes-d'Armor)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
tué au combat
6e régiment de dragons.
J.O. du 9 mars 1943 page 684
Médaille militaire à titre posthume
JAFFRELOT (François-Jean-Louis-Marie), cavalier de 1ère classe : cavalier courageux et dévoué et très discipliné. A trouvé une mort glorieuse, le 5 juin 1940, à son poste de combat à Saint-Pierre-à-Gouy. A été cité.

Jean Honoré LACHAUD
Mort pour la France le 4 juin 1940 à Cavillon, (Somme)
Né le 21 décembre 1917 à Saint Sulpice d'Exadeuil (Dordogne)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France

Maurice Lucien LAUNAY
Mort pour la France le 5 juin 1940 Montagne-Fayel, (Somme)
Né le 3 janvier 1914 à Avissi (Sarthe)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France

Victor LEVALET
Mort pour la France le 5 juin 1940 à Cavillon, (Somme)
Né le 14 février 1914 à Baroche-sous-Lucé (La) (Orne)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France

François Léonard MASSART-WEIT
Mort pour la France le 5 juin 1940 à Cavillon, (Somme)
Né le 21 avril 1918 à Bordeaux (Gironde)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
J.O. du 3 janvier 1942 page 49
Médaille militaire à titre posthume
MASSART-WEIT (François-Léonard), cavalier : cavalier brave et dévoué qui a toujours donné à ses camarades le plus bel exemple de calme et de courage. A trouvé une mort glorieuse, le 6 juin 1940, sur la Somme, alors qu'il protégeait de son arme automatique le repli de son peloton. A été cité.

Claude MERANDON
Mort pour la France le 5 juin 1940 à Hangest-sur-Somme, (Somme)
Né le 21 août 1920 à Mans (Le) (Sarthe)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
tué au combat

André Pierre MOREAU
Mort pour la France le 5 juin 1940 Gouy, (Somme)
Né le 1er novembre 1914 à Oradour-sur-Vayres (Haute-Vienne)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
J.O. du 15 septembre 1943 page 2433
Médaille militaire à titre posthume
MOREAU (André-Pierre), cavalier, classe 1934, matricule 2399 au recrutement de Limoges : cavalier courageux et discipliné. A été tué glorieusement à son poste de combat, le 5 juin 1940, à Saint-Pierre-à-Gouy (Somme), lors de l'attaque allemande sur la Somme. A été cité.

Jean Adrien Paul PENNEC
Mort pour la France le 5 juin 1940 Saint-Pierre-à-Gouy, (Somme)
Né le 7 avril 1913 à Brest (Finistère)
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1933
Mort pour la France
tué au combat

Henri Marius Louis PEYRAUD
Mort pour la France le 5 juin 1940 Hangest-sur-Somme, (Somme)
Né le 31 janvier 1919 à Toulouse (Haute-Garonne)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
tué au combat
J.O. du 9 mars 1943 page 684
Médaille militaire à titre posthume
PEYRAUD (Henri-Marius-Louis), cavalier : cavalier courageux et dévoué. Le 5 juin 1940, placé avec son arme automatique en un point particulièrement exposé sur la Somme, a fait preuve du plus bel esprit de sacrifice et d'abnégation en se maintenant à son poste de combat jusqu'à ce qu'il y trouve une mort g!orieuse. A été cité.

Jean Auguste Louis POUJOL
Mort pour la France le 7 juin 1940 à Cavillon, (Somme)
Né le 26 octobre 1919 à Montrozier (Aveyron)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
J.O. du 16 juin 1943 page 1643
Médaille militaire
POUJOL (Jean-Auguste-Louis), brigadier : gradé très courageux et plein d'allant. Son unité ayant été encerclée à Cavillon (Somme), a résisté sans esprit de recul les 5 et 6 juin 1940. Ayant reçu l'ordre de repli, a réussi à ramener son groupe dans nos lignes. A trouvé mort glorieuse à son poste de combat. A cité.

Maurice Denis André SIMON
Mort pour la France le 8 juin 1940 Bougainville, (Somme)
Né le 17 avril 1917 à Besançon (Doubs)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
tué au combat
J.O. du 6 janvier 1944 page 109
Médaille militaire à titre posthume
SIMON (Maurice-Denis-André), maréchal des logis, classe 1937, matricule 2303 au recrutement de Brest : excellent chef de groupe, a fait constamment preuve de dévouement et de courage pendant les combats du Luxembourg et de la Somme. A trouvé une mort glorieuse, le 6 juin 1940, à Cavillon (Somme). A été cité.

Gaston Henri VIOLETTE
Mort pour la France le 5 juin 1940 Hangest-sur-Somme, (Somme)
Né le 25 janvier 1916 à Poitiers (Vienne)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
tué au combat



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : jeu. juil. 16, 2020 16:18 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
J.O. du 9 août 1941 page 3330
(pour prendre rang du 18 février 1941.)
Médaille militaire et attribution de la Croix de guerre avec palme
BIRABEN (Max), maréchal des logis au 6e régiment de dragons : sous-officier chef de groupe de combat, magnifique exemple de bravoure, toujours volontaire pour les missions les plus périlleuses. S'est déjà fait remarquer par son autorité, son calme et son sang-froid, à l'Est de Crouy. Le 5 juin 1940, au repli de Cavillon, ayant reçu l'ordre de neutraliser coûte que coûte une arme automatique ennemie, s'est acquitté de sa mission avec une très belle abnégation, s'emparant lui-même, quoique blessé, d'un fusil-mitrailleur et, se dressant sous le feu violent de l'ennemi, a foncé sur la résistance, forçant par la précision de son tir et une farouche résolution le passage de son peloton encerclé.

J.O. du 23 mars 1941 page 1282
Attribution de la Médaille militaire
MARGUET (Paul-Lucien-Georges), maréchal des logis chef au 6e régiment de dragons : a été un magnifique exemple de bravoure, de calme et de sang-froid. Le 6 juin 1940, à Cavillon, ayant pris le commandement de son peloton, a dirigé pendant toute la journée le feu de ses armes automatiques contre un ennemi extrêmement mordant et sous un violent bombardement. Ayant reçu l'ordre de repli, ne parvint à sortir du village encerclé qu'après s'être frayé un passage. A réussi par son sang-froid et son initiative à rejoindre son capitaine avec son peloton au complet. S'était déjà fait remarquer par sa belle conduite, les 12 et 13 mai 1940, en Luxembourg.

J.O. du 23 mars 1941 page 1282
Légion d'Honneur pour Chevalier
DE VAULX (Pierre-Jean-Marie), capitaine au 6e régiment de dragons : officier d'élite de haute valeur morale et professionnelle. Au cours des dures opérations qui se sont succédé depuis le 10 mai 1940, a manifesté une énergie, un sang-froid et un courage dignes des plus grands éloges. S'est particulièrement distingué les 5 et 6 juin, où, commandant un point d'appui, encerclé dans les lignes ennemies et soumis à la poussée des chars et de l'infanterie, il sut galvaniser ses hommes et repousser toutes les attaques. Grièvement blessé au cours de l'action.

J.O. du 5 janvier 1942 page 94
Attribution de la Médaille militaire et attribution de la Croix de guerre avec palme
LE TUTOUR (Joseph), cavalier au 6e régiment de dragons : cavalier brave et dévoué. A été grièvement blessé par éclats d'obus, le 5 juin 1940, au cours d'un bombardement à Cavillon. Amputé du pied gauche.

J.O. du 16 novembre 1942 page 3813
Médaille militaire à titre posthume
DEJOIE (Elie-Joseph), adjudant-chef au 6e régiment de dragons : chef de peloton plein de dévouement, de courage et d'entrain ; a vaillamment pris part, les 5 et 6 juin 1940, à la défense de Cavillon au cours de laquelle il a été mortellement blessé à son poste de combat. A été cité.
Elie Joseph DEJOIE
Mort pour la France le 6 juin 1940
Né le 16 février 1904 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1924
Mort pour la France
tué à l'ennemi
Sépultures de guerre
Elie Joseph DEJOIE
Mort pour la France le 6 juin 1940 à Bougainville (Somme)
adjudant-chef au 6e Dragons
Mort pour la France
Lieu de sépulture : Condé-Folie (Somme)
nécropole nationale de "Condé-Folie"
Type de sépulture : tombe individuelle
Numéro de la sépulture : 1025

J.O. du 9 septembre 1942 page 3082
Attribution de la Médaille militaire et attribution de la Croix de guerre avec palme
TRUMEAU (Jean), brigadier-chef au 6e régiment de dragons : gradé d'un courage héroïque. Le 5 juin 1940, à Hangest-sur-Somme, faisant partie d'un détachement encerclé par l'ennemi et soumis pendant treize heures aux attaques adverses, a été pour tous un exemple de courage et de confiance. A été grièvement blessé par éclat d'obus alors qu'il venait de mettre en batterie sa pièce de 25 au cours d'une attaque d'engins blindés. Très gravement blessé, est resté caché pendant trois jours avant de signaler sa présence.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : jeu. juil. 16, 2020 18:10 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
Pierre Marie Léonard Julien DAGRON
Mort pour la France le 19 juin 1940 à Saint-Pol-sur-Ternoise, (Pas-de-Calais)
Né le 31 août 1917 à Assé le Boisne (Sarthe)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
J.O. du 10 janvier 1943 page 102
Médaille militaire à titre posthume
DAGRON (Pierre-Marie-Léonard-Julien), brigadier : gradé courageux, énergique et très dévoué. Le 5 juin 1940, à Hangest, a été mortellement blessé en assurant le service de l'arme automatique de son groupe. A été cité.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : lun. août 03, 2020 14:45 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
J.O. du 24 mai 1944 page 1362
Légion d'Honneur pour Chevalier

DE PRADEL DE LAMAZE (Jean-Marie-Victor) lieutenant au 6e régiment de dragons : magnifique officier, d'un entrain et d'un courage remarquables. A fait preuve d'une valeur technique exceptionnelle et de calme dans le commandement de ses canons antichars et de ses mitrailleuses au cours des opérations du 30 mai au 4 juin 1940 sur la rive Sud de la Somme, ainsi que le 5 juin aux combats d'Hangest et d'Oissy. Le 6 juin, à Bougainville, encerclé après avoir combattu avec acharnement, a tenté avec la dernière énergie de traverser avec les restes de Son unité les éléments blindés ennemis pour rejoindre les chevaux. Entouré, n'a cessé le combat qu'après avoir épuisé tous ses moyens, ayant eu un officier et plusieurs cavaliers blessés à ses côtés par le tir à bout portant des chars.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : dim. août 09, 2020 10:18 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
6 juin 1940

Entre Picquigny et le petit village de Saint-Pierre-à-Gouy, une falaise crayeuse, abrupte, rendait le terrain peu favorable pour l'assaillant, mais un ravin, près de Saint-Pierre-à-Gouy, constituait un couloir d'infiltration vers la ferme de Tenfol et le bois de Neuilly.

Dans ce ravin, les dragons dont la relève se terminait lorsque l'attaque se déclencha, restèrent avec les coloniaux [i]du 44e R.I.C.M.S.


Deux pelotons du 6e Dragons, Morel et Fresson, et le peloton du canon de 25, Alexeievsky, prirent part au combat.

Le Lieutenant Alexeievsky fut tué presque aussitôt, le lieutenant Morel, blessé, s'enfermera dans l'abbaye du Gard, il ne sera fait prisonnier que le 7 juin avec un sous-officier et quelques cavaliers.[/i]

in Pierre Vasselle - Juin 1940 sur la Basse-Somme - page 38


Alexandre Michel Raymond ALEXEIEVSKY
Mort pour la France le 6 juin 1940 Saint-Pierre-à-Gouy, (Somme)
Né le 18 février 1913 à Paris 14e arrondissement
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1933
Mort pour la France
tué à l'ennemi
6e régiment de dragons.
J.O. du 24 avril 1942 page 1571
Légion d'Honneur à titre posthume
ALEXEIEVSKY (Alexandre-Michel-Raymond), sous-lieutenant de réserve : jeune officier d'un magnifique courage et d'un remarquable sang-froid ; chargé de la défense antichars de Saint-Pierre à Gouy, du 30 mai au 5 juin 1940, s'est acquitté avec entrain et succès de sa mission, accomplissant plusieurs reconnaissances, dont une traversée à la nage de la Somme sous les yeux de l'ennemi. Relevé dans la nuit du 4 au 5 juin 1940, a été tué par des éléments ennemis qui avaient encerclé le village. A été cité.

(Pour prendre rang du 26 juin 1941.)
J.O. du 18 octobre 1941 page 4518
Nomination dans la Légion d'Honneur
MOREL (Yves-Gérard-Marie), lieutenant au 6e régiment de dragons : officier d'élite, s'est consacré de toute son énergie à défendre les rives de la Somme, du 31 mai au 5 juin 1940, repoussant les coups de main de l'ennemi et recueillant sur son activité de précieux renseignements. Cerné dans l'abbaye du Gard, les officiers d'infanterie ayant été tués dès le début de l'attaque, a résisté avec un groupe de combat, coupé de tout secours, pendant toute la journée. Blessé au cours de l'action, n'a été fait prisonnier que le 7 au soir.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : dim. août 09, 2020 10:38 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
(Pour prendre rang du 26 juin 1941.)
J.O. du 18 octobre 1941 page 4518
Nomination dans la Légion d'Honneur
LEJEUNE (Marcel-André), sous-lieutenant au 6e régiment de dragons : jeune officier plein de courage et d'entrain. Chargé, du 1er au 5 juin 1940, d'assurer avec son peloton, une liaison particulièrement incertaine, s'est maintenu avec courage en place malgré les coups de main ennemis. Le 5 juin, attaqué dès le début du jour, a résisté, énergiquement jusqu'au moment où tout son peloton a été hors de combat. Blessé grièvement, a participé à la défense d'Hangest-sur-Somme jusqu'à seize heures avant d'être fait prisonnier.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : dim. août 09, 2020 14:01 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
J.O. du 26 février 1941 page 923
Légion d'Honneur pour Chevalier pour les deux officiers suivants :

LE SELLIER DE CHEZELLES (Jean-Marie-Maximilien-Ursin), capitaine, 6e régiment de dragons : officier de cavalerie, de très grande valeur. Engagé sur la Somme les 5 et 6 juin avec son escadron dans des combats meurtriers a, par son courage, son ardeur et son mépris du danger, exercé sur tous les éléments pris sous son commandement, un ascendant moral considérable, accompli toutes les missions qui lui étaient confiées, fait subir à l'ennemi des pertes élevées et réussi, dans des circonstances exceptionnellement délicates, à dégager sa troupe. A su, pendant une retraite de 150 kilomètres, au milieu des colonnes allemandes, maintenir avec ses armes et munitions un moral élevé et un ordre parfait qui ont soulevé l'admiration des troupes rencontrées.

TESTU DE BALINCOURT (Tony-Marie-Robert-Eric), capitaine, 6e régiment de dragons : officier d'élite animé des plus belles qualités de courage et de sang-froid. Engagé le 5 juin 1940, en pleine attaque ennemie, lors de la relève de son unité, a su, malgré la fatigue, un incessant harcèlement de l'aviation ennemie, un violent bombardement d'artillerie et des attaques ennemies d'engins blindés regrouper son unité en combattant. Pendant six jours, a traversé en combattant les lignes ennemies infligeant à l'adversaire des pertes sensibles et ramenant à l'intérieur de nos lignes les éléments survivants de son escadron.


J.O. du 1er novembre 1942 page 3642
LÉGION D'HONNEUR
POUR OFFICIER
(Pour prendre rang du 3i juillet 1942.)
DAUXERRE (Marcel), capitaine au 6e régiment de dragons : officier d'un courage et d'un calme au feu exceptionnels. Le 5 juin 1940, à Riencourt, a secondé son colonel avec une activité et une énergie sans défaillance dans les circonstances les plus critiques : le village attaqué, a commandé de sa personne le combat à la grenade évitant ainsi l'encerclement du P. C. A été blessé, le 6 juin, dans un nouveau combat. Non évacué, a donné, le 11 juin, sur l'Eure, de nouvelles preuves du plus brillant courage individuel.


le colonel JACOTTET est fait commandeur de la Légion d'Honneur :
J.O. du 15 mai 1942 page 1778
Pour prendre rang le 17 décembre 1941
« JACOTTET Jean, colonel, commandant le 6e régiment de dragons : chef de corps d'une remarquable énergie et d'un grand courage personnel. Après avoir mérité six citations au cours de la guerre 1914-1918, puis au Levant, s'est manifesté à la tête du 6e régiment de dragons comme un chef de guerre de rare valeur. Déjà cité pour sa brillante conduite au Luxembourg, a, les 5 et 6 juin 1940, sur la Somme, tenu en échec pendant deux jours un ennemi très supérieur en nombre, défendant après encerclement les points d'appui assignés, dirigeant lui-même la défense aux points les plus menacés et réussissant, après l'ordre de repli, à se frayer un passage avec une partie de son effectif. Les 9, 10 et 11 juin, sur la Seine, puis sur l'Eure, avec ses cavaliers très réduits par les pertes, a mené sans répit de durs combats avec la même énergie et la même ténacité. »



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : sam. mars 06, 2021 11:25 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
6e régiment de dragons

François Marie FURET
Mort pour la France le 6 juin 1940 à l'Ambulance chirurgicale légère 209
Né le 9 juin 1920 à Nantes (Loire-Atlantique)
6e régiment de dragons (6e RD)
Mort pour la France
J.O. du 11 mai 1941 page 2006
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
FURET (François-Marie), brigadier chef : magnifique exemple d'entrain, de bravoure et de dévouement. Le 5 juin 1940, à Cavillon blessé une première fois par éclat d'obus refusa de se laisser évacuer. Son tireur de fusil-mitrailleur étant mis hors de combat s'est emparé spontanément de son arme, faisant face à l'ennemi et déchargeant chargeur sur chargeur, permettant le repli de son groupe. Mortellement blessé le jour même à Oissy, a forcé l'admiration de ses camarades par son courage et son énergie. A été cité.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : sam. mars 06, 2021 14:52 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
6e régiment de dragons

J.O. du 3 janvier 1942 page 49
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
ROUFFORT (Henri-François), cavalier : cavalier brave et dévoué. Au cours des opérations sur la Seine, du 9 au 11 juin 1940, est resté à sa mitrailleuse, en dépit du feu intense de l'artillerie, contribuant à ralentir la progression de l'ennemi. A été mortellement blessé à son poste de combat, le 10 juin 1940, à Venables (Eure). A été cité.



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : sam. juil. 31, 2021 11:08 am 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
6e régiment de dragons

J.O. du 20 janvier 1944 page 232
Nomination dans la Légion d'honneur pour Chevalier

FRESSON (Max-Marie-Camille), lieutenant au 6e régiment de dragons : officier d'un courage et d'un calme magnifiques. Après avoir tenu avec la plus grande énergie du 30 mai au 4 juin I940, sur la Somme, un poste isolé soumis à plusieurs coups de main, a pris, le 5 juin, le commandement de son escadron dans les circonstances les plus critiques, son capitaine étant grièvement blessé. Le 6 juin, encerclé par l'ennemi après deux jours de combats acharnés a donné le plus bel exemple d'audace et de sang-froid en ramenant à son régiment pour de nouveaux combats les restes épuisés de son escadron. après une marche de 40 kilomètres a travers une région aux mains de l'ennemi et plusieurs fois pris sous le feu. Engagé de nouveau de durs combats, les 9, 10 et 11 juin sur la Seine et l'Eure.

Voir le message plus haut
6 juin 1940
Entre Picquigny et le petit village de Saint-Pierre-à-Gouy, une falaise crayeuse, abrupte, rendait le terrain peu favorable pour l'assaillant, mais un ravin, près de Saint-Pierre-à-Gouy, constituait un couloir d'infiltration vers la ferme de Tenfol et le bois de Neuilly.
Dans ce ravin, les dragons dont la relève se terminait lorsque l'attaque se déclencha, restèrent avec les coloniaux du 44e R.I.C.M.S.
Deux pelotons du 6e Dragons, Morel et Fresson, et le peloton du canon de 25, Alexeievsky, prirent part au combat.


in Pierre Vasselle - Juin 1940 sur la Basse-Somme - page 38


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : sam. juil. 31, 2021 13:04 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
6e régiment de dragons

Roger Marius BENARD
Mort pour la France le 5 juin 1940 Cavillon, (Somme)
Né le 13 mai 1917 à Bocasse (Le) (Seine-Maritime)
6e régiment de dragons (6e RD)
Classe : 1937
Mort pour la France
tué au combat
J.O. du 19 juin 1944 page 1566
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
BENARD (Roger-Marius), cavalier, classe 1937, matricule 2871 au recrutement de Rouen-Nord : cavalier plein de bravoure qui s'était déjà distingué aux combats du Luxembourg en mai 1940. A été mortellement blessé à son poste, le 5 juin 1940, à Cavillon, lors de l'attaque allemande sur la Somme, A été cité.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: 6e régiment de dragons
MessagePublié : sam. janv. 29, 2022 16:07 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5953
Localisation : Somme
6e régiment de dragons

J.O. du 17 septembre 1943 page 2464
Attribution de la Médaille militaire à titre posthume
FIGUETTE (Paul-Edouard), brigadier-chef, classe 1938, matricule 1009 au recrutement de Montpellier : gradé d'élite, animé des plus hauts sentiments militaires ; a commandé son escouade avec le plus parfait dévouement et le plus grand courage pendant toutes les opérations de mai et juin 1940. A été mortellement blessé à son poste de combat, le 9 juin 1940, en défendant la Seine à Venables. A été cité.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
cron
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.323s | Queries: 26 | Peak Memory Usage: 13.73 Mio | GZIP: On ]