Nous sommes actuellement le lun. juin 27, 2022 21:32 pm

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message : HANGEST-SUR-SOMME
MessagePublié : lun. déc. 20, 2021 18:28 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5963
Localisation : Somme
HANGEST-SUR-SOMME

MARS 1941

A Hangest-sur-Somme la population attend avec impatience la construction prochaine des baraquements.

Hangest-sur-Somme était, avant les événements du mois de mai (1940), un riant petit village de 614 habitants qui étageait ses maisons à flanc d'un petit coteau, de part et d'autre de la route d'Abbeville et en bordure de la voie ferrée Paris-Boulogne. La proximité immédiate de la Somme, du canal et de plusieurs étangs en faisait un lieu de pêche et de chasse fort fréquenté.
Qui aurait pu penser alors que le destin allait faire de ce coin si calme de la vallée de la Somme un point stratégique qui serait l'objet de furieux combats.
Il en fut pourtant ainsi et la bataille y fit rage : sur les 220 maisons 40 sont demeurées debout par on ne sait quel miracle, les autres ont été écrasées !
M. Lourdel administre la commune depuis 1922. C'est dire qu'il a toujours eu et qu'il conserve la confiance de la population. Nous l'avons trouvé dans une petite maison - la sienne a été détruite - où il vit avec Mme et M. Truffier, ancien secrétaire de mairie, la fille de ceux-ci, Mme Bertonneau, dont le mari est prisonnier, et qui, en tant que secrétaire de mairie-adjointe, est pour le maire, une précieuse collaboratrice ; Mme Bertonneau a d'ailleurs assumé seule ces fonctions au cours de l'autre guerre. Tous les quatre sont de vieux amis et il y a longtemps qu'ils ont organisé leur vie en commun : ne s'étant pas séparés lors de l'exode, ils la poursuivent sous le signe de la plus fidèle affection.
M. Lourdel et Mme Bertonneau nous ont conduit au bureau provisoire de la mairie - une buanderie - et c'est là qu'avec eux nous avons parlé du passé et de l'avenir de la commune.
Le chiffre de la population est actuellement de 540 habitants, 450 sont réinstallés, à raison de plusieurs familles par maison, dans ce qui reste d'habitable ; le reste est disséminé à Bourdon, Crouy et Soues.

Les monuments publics

La mairie-école des garçons fut un centre de résistance au cours de la bataille et nous avons dit, dans un autre article, que l'immeuble avait beaucoup souffert. Il en est de même pour l'école des filles.
Seuls, pour l'instant, ont été réparés ou sont en cours de réparation, les logements du personnel enseignant.
Il a fallu, naturellement, répartir les classes dans les locaux disponibles et c'est ainsi que M. Brasseur, directeur, s'est installé avec les garçons, dans la Mairie, tandis que la directrice de l'école des filles, Mlle Louette, a pris sa salle. l'adjoint, M. Mathieu, a pu reprendre possession de sa classe. L'école enfantine ne fonctionne pas en ce moment.
Ajoutons que 80 enfants fréquentent les classes et n'oublions pas de dire qu'ils ont reçu de M. le Préfet de la Somme le chocolat que celui-ci leur avait promis lors de sa récente visite...
Le bâtiment de la poste, où demeurait la directrice, Mlle Vacavant, a été détruit ; il n'en demeure que la buanderie transformée en bureau de la Mairie.
Le matériel des pompiers à, de même, disparu avec la remise.
L'église, qui a été construite à la fin du XIIe siècle, a été relativement épargnée mais le clocher n'a plus une ardoise. Pour éviter de plus grands dégâts, l'architecte des monuments historiques a été avisé et les réparations seront entreprises incessamment. Quant au presbytère, il n'est pas habitable.
[...]

Le plan de reconstruction

De même qu'en d'autres cités anéanties la question s'est posée de savoir si on allait reconstruire en dehors de l'agglomération et la chose fut étudiée, mais le maire, suivi de tous ses administrés, a demandé au contraire qu'Hangest soit réédifiée dans ses limites sans pour cela s'opposer à une extension - un terrain est prévu - au reste réduite, car la topographie du pays s'y opposerait. Les futurs baraquements seront donc élevés sur les terrains des sinistrés auxquels M. Lourdel a sagement donné ce conseil : faites-les construire à l'extrémité opposée de l'emplacement de votre maison. Ainsi, si quelque jour le provisoire cède la place au définitif, vous demeurerez chez vous pendant les travaux et vous pourrez utiliser votre baraquement à d'autres fins.
[...]

La gare

Nous ne pouvions quitter Hangest sans jeter un coup d'œil sur la gare, dont tous les bâtiments, à l'exception du hall des marchandises, lequel a d'ailleurs été partiellement détruit, ont été anéantis ainsi que les diverses installations.
[...]

Le relèvement des ponts

Des équipes spécialisées ont commencé il y a quelques semaines, à sortir de l'eau l'énorme amoncellement de ferrailles et de béton qui constituaient autrefois le pont sur la Somme.
Une bonne moitié du pont a déjà été "récupérée" dont les divers éléments sont sectionnés au chalumeau au fur et à mesure. Quand ce travail sera terminé les équipes s'attaqueront au relèvement du pont qui franchissait autrefois le canal.

Le Progrès de la Somme, numéro 22309, 20 mars 1941


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: HANGEST-SUR-SOMME
MessagePublié : lun. déc. 20, 2021 19:06 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5963
Localisation : Somme
Voir les combats à Hangest-sur-Somme

44e régiment d'infanterie coloniale mixte sénégalais
viewtopic.php?f=36&t=3448



Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: HANGEST-SUR-SOMME
MessagePublié : lun. janv. 10, 2022 16:20 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5963
Localisation : Somme
Mort pour la France originaire d'Hangest-sur-Somme

Gil Gilbert Jules CAUX
Mort pour la France le 14 mai 1940 à Anhée-sur-Meuse, (Belgique)
Né le 24 novembre 1915 à Hangest-sur-Somme (Somme)
39e régiment d'infanterie (39e RI)
Mort pour la France
Sources : Service historique de la Défense, Caen
Cote : AC 21 P 40020


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
 Sujet du message : Re: HANGEST-SUR-SOMME
MessagePublié : lun. févr. 07, 2022 14:55 pm 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : sam. oct. 24, 2009 9:38 am
Messages : 5963
Localisation : Somme
HANGEST-SUR-SOMME

J.O. du 29 décembre 1943 page 3316

Par arrêté concerté du chef du Gouvernement, ministre secrétaire d'Etat à l'intérieur, du ministre secrétaire d'Etat à la production industrielle et aux communications et du délégué général à l'équipement national en date du 3 décembre 1943, a été approuvé la projet de reconstruction et d'aménagement la commune d'Hangest-sur-Somme (Somme), établi en application de la loi des 11 octobre 1940-12 juillet 1941, modifiée le 7 octobre 1942, de la loi d'urbanisme du 15 juin 1943, et ayant fait l'objet de la procédure d'instruction et d'enquête visée par le décret du 7 février 1941, modifiée par l'article 7 du décret du 26 mai 1941.

Aux termes de l'article 10 du décret précité, cette approbation vaut déclaration d'utilité publique.


Cordialement
Eric Abadie


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Le fuseau horaire est réglé sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
(c)picardie-1939-1945.org
[ Time: 0.264s | Queries: 24 | Peak Memory Usage: 13.6 Mio | GZIP: On ]